Les ateliers « Techniques »

Les ateliers techniques regroupent des activités utilisées par les cow-boys, les coureurs des bois, les indiens, les chercheurs d’or dans leur quotidien, … des siècles passés et présents !

Le « roping », ou utilisation du lasso :

Le « rope », ou lasso, est une corde ou lien en cuir tressé muni d’une boucle coulissante. Il est lancé sur une cible afin de la capturer. Voilà la définition. Cet atelier est fait pour vous présenter les différents types de « ropes » selon les utilisateurs, qu’ils soient ranchers, ou compétiteurs, buckaroos ou cowboys… Comment sont-ils fabriqués, les lassos de droitiers, les lassos de gauchers (ou « lefties »), etc…  La deuxième partie de l’activité aborde forcément la pratique ! Comment s’en sert-on ? Le swing, le delivery, le dally, … de nombreux termes techniques et exotiques vous permettant d’attraper votre cible. Gotcha !

Cette activité peut être déclinée en 3 niveaux :

le premier : expliqué ci-dessus,
le second : en selle et leurres (tête de veau en matière plastique, jambes arrières en bois), mais sans cheval !
le troisième : sur leurre, mais en selle !

L’orpaillage  ou « goldpanning » :

Techniquement, l’orpaillage ou « goldpanning » est la recherche et l’exploitation artisanale de l’or, dans les rivières, qui se trouve dans des plages de sable et de graviersappelés « placers »sous forme de particules plus ou moins grosses appelées paillettes ou pépites.

Au Village Western, nous avons reconstitué une rivière, dite pédagogique. Nous avons supprimé tout ce qui pourrait être nuisible à la « technique » et à « l’apprentissage » dans la nature : chez nous pas de courant, pas de pièges en tout genre, et pas de petites bêtes !!!

Après un petit topo d’une quinzaine de minutes sur la chimie (le symbole Au/ le mercure), la physique (densité, force centrifuge) et replacé l’ensemble dans le contexte historique des différentes ruées vers l’or, l’objectif de cet atelier consiste à retrouver les véritables paillettes d’or disséminées dans les alluvions.  Battée, pan américain n’auront plus de secret pour vous. Évidemment, vous repartez avec le fruit de vos recherches !

Le lancer de couteaux et de tomahawks, ou « throwing knives » :

Dans l’usage commun, le lanceur de couteau opère dans les cirques. Dans ce cliché habituel collectif, l’objet consiste en un lanceur et son assistante, ligotée sur une cible mobile ou non, bras et jambes écartés de manière à laisser de l’espace aux lames et frissons des spectateurs.

Historiquement pourtant, le lancer de couteaux ou de hache nous vient des rassemblements de trappeurs ou coureurs des bois (Daniel Boone, Pierre le Royer…) qui opéraient durant le XVIIe siècleen Amérique du Nord coloniale. Ils travaillaient dans la traite des fourrures avec les indiens et se rassemblaient lors de « rendez-vous » pour vendre leurs peaux et se réapprovisionner en poudre, balles, et fournitures diverses. A l’occasion, ils mesuraient leur habileté lors de tournois de lancers de couteaux ou de haches.

Le Village western vous propose donc de revivre cette épopée en apprenant technique, calcul et différents lancers ! et oui, … il en existe plusieurs.

La chasse à l’arc :

Les indiens étaient d’habiles chasseurs et leurs arcs étaient redoutables. Dans cette activité, le Village Western vous propose de découvrir les techniques de ces fabuleux chasseurs. De la distinction des arcs selon les tribus grâce aux poupées, au positionnement physique particulier que nécessite cette chasse, vous mesurerez votre propre habileté au tir.

Ce sera l’occasion pour les meilleurs d’entre vous de tester nos « longbows » (arcs indiens) plus délicats dans leurs manipulations que les arcs d’initiation, mais ô combien plus intéressants !

Selon les semaines, il peut être proposé un jeu sur cible en 3D sur notre parcours de chasse dans la forêt.