Les ateliers « Culture et histoire »

A partir de grands sujets qui ont façonné l’Ouest, les moments de rencontres occasionnés pas nos ateliers permettent une approche historique du passé américain et du nôtre, a fortiori.

Le plus excitant : la présentation des « armes de l’Ouest » !

Parce que des familles comme Remington, Henry, Colt ont entre autres donné leur nom à des modèles d’armes à feu. Parce que l’histoire des Etats Unis se comprend également avec les avancées liées à la course aux innovations pour ces mêmes armes.

Du silex à l’amorçage à percussion, de la poudre noire à la poudre sans fumée, mêmes les dames se laisseront séduire par cette approche historique dont les papas et les enfants raffolent !

Revolvers, fusils, carabines vous seront présentés, et la dynamique historique permises par les révolutions industrielles ne vous sera plus inconnue après.

Le plus magique : la lecture de contes Amérindiens dans le tipi.

Imaginez le crépitement du feu et la vive chaleur sur votre visage…

Après une brève présentation d’un fait de société, tel que le rôle des danses dans la culture indienne, le langage des signes, ou encore les différents habitats natifs sur le continent nord-Américain, la lecture des contes commence… « la création du monde » chez les Mandans, « l’origine du crotale » chez les Apaches, « la grande course » des Cheyennes…
Uniquement des contes originels, différents de ceux de notre culture, mais si envoutants…

Le plus scientifique : l’atelier vétérinaire.

Le cheval est un animal que nous croyons familier tant il est présent à nos côtés dans nos sociétés passées et présentes. Pourtant il n’est pas très bien connu même par de nombreux cavaliers.

Cet atelier a pour objectif de « décortiquer » ce qui se trame entre la tête et la queue : apprendre les soins basiques tels que prendre la température, reconnaître l’âge des chevaux grâce à leur dentition, déterminer les pathologies de pieds, de peau, faire une piqure, analyser le squelette et découvrir les étonnantes similitudes entre le leur et le nôtre, … bref de l’hippologie et une approche du travail de vétérinaire.

De quoi faire une future visite d’achat sans se faire avoir !

Le plus psychologique : « L’apprentissage à la communication avec les chevaux »

Deuxième volet de l’activité vétérinaire dans lequel nous nous attachons à ce qui se trame entre la tête et la queue. Nous étudions ici le dernier espace: « sa tête »… plus précisément « son cerveau ». A l’instar des « chuchoteurs », cet atelier propose de comprendre le process mental du cheval, de manière à avoir un comportement compréhensible et adapté pour lui, autrement dit : « parler cheval ». De Tom Dorrance, à Pat Parreli, de John Lyons à Monty Roberts, les grands précurseurs nous serviront de base à cet apprentissage. A la fin de cet atelier, vous ne percevrez plus « le cheval » de la même manière.